Slide 1

LE RESERVOIR

Aux sources du canal du Midi

Slide 1

LE RESERVOIR

Aux sources du canal du Midi

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

// Septembre - Ouverture du mardi au dimanche de 14h00 à 18h00 -
A partir du 9 août 2021 pass sanitaire ou test PCR obligatoire - Masque obligatoire

Le lieu choisi par Pierre-Paul Riquet pour installer le réservoir d’eau du canal du Midi est aujourd’hui au cœur de la Région Occitanie, sur les contreforts de la Montagne Noire. Il est attaché à un territoire qu’irriguent culture, patrimoine, bassin de vie, activités économiques et de tourisme nature.

Bandeau de recherche

Histoire du canal du Midi

  • Le projet PP Riquet : un canal de jonction entre les 2 mers

    1662

    15 Novembre : Dans le mémoire écrit à Colbert, Pierre-Paul Riquet présente son projet d’alimentation en eau pour un canal de jonction des Mers avec les eaux de la Montagne Noire « de sorte que jointes ensemble, étant comme elles sont toutes sources vives et de durées, elles formeront une grosse rivière qui menée au point de partage rendra le canal suffisamment rempli des deux côtés pendant toute l’année ».

  • Autorisation de commencer les travaux

    1665

    26 mai : un arrêt du Conseil du roi autorise Riquet à commencer les travaux de creusement d’une rigole d’essai. En octobre, la rigole est creusée et Riquet démontre la faisabilité de son projet.

  • L’Edit royal de Louis XIV

    1666

    7 octobre 1666 : Louis XIV ordonne par un édit royal la construction « pour joindre la mer Océane et Méditerranée [d’un] canal de transnavigation et d’ouvrir un nouveau port en la Méditérranée sur les costes de nostre province du Languedoc »

  • La 1ère pierre du barrage de Saint-Ferréol

    1667

    Avril : pose de la première pierre du barrage de Saint-Ferréol. L’alimentation en eau régulière était un point essentiel au bon fonctionnement du canal. Après avoir envisagé la construction de plusieurs petits magasins d’eau, Riquet décide, sous l’influence du Chevalier de Clerville (ingénieur militaire et membre de la commission chargée d’évaluer la faisabilité du projet canal du Languedoc), de n’en construire qu’un seul : le bassin de Saint-Ferréol.

  • Début des tests

    1672

    Achèvement du système des rigoles et du barrage de Saint-Ferréol. Début des tests de mise en eau du tronçon Toulouse-Naurouze.

  • La navigation

    1674

    Début de la navigation sur le tronçon Toulouse-Castelnaudary

  • Inauguration…

    1681

    19 Mai 1681 : la navigation est ouverte à tout le canal après avoir été inauguré en grande pompe.

  • Inspection du Canal par Vauban

    1685

    Décembre : Vauban est missionné pour inspecter le canal, en mauvais état. Il préconise un certain nombre de modifications qui seront réalisées par Antoine Niquet, entre 1686 et 1694. Ainsi la percée des Cammazes, l’agrandissement du barrage de Saint-Ferréol et la construction d’aqueducs et ponts-canaux vont améliorer durablement le fonctionnement du canal.

  • Le Canal de Brienne

    1776

    Inauguration du canal du Brienne reliant la Garonne au canal du Midi à Toulouse.

  • Inauguration du barrage du Lampy Neuf

    1782

    Inauguration du barrage du Lampy Neuf, conçu par l’ingénieur François Garipuy. Ce deuxième bassin répond à la demande d’eau accrue par le raccordement du canal du Midi avec les canaux de Jonction et de la Robine.

Le projet PP Riquet : un canal de jonction entre les 2 mers

1662

15 Novembre : Dans le mémoire écrit à Colbert, Pierre-Paul Riquet présente son projet d’alimentation en eau pour un canal de jonction des Mers avec les eaux de la Montagne Noire « de sorte que jointes ensemble, étant comme elles sont toutes sources vives et de durées, elles formeront une grosse rivière qui menée au point de partage rendra le canal suffisamment rempli des deux côtés pendant toute l’année ».

Autorisation de commencer les travaux

1665

26 mai : un arrêt du Conseil du roi autorise Riquet à commencer les travaux de creusement d’une rigole d’essai. En octobre, la rigole est creusée et Riquet démontre la faisabilité de son projet.

L’Edit royal de Louis XIV

1666

7 octobre 1666 : Louis XIV ordonne par un édit royal la construction « pour joindre la mer Océane et Méditerranée [d’un] canal de transnavigation et d’ouvrir un nouveau port en la Méditérranée sur les costes de nostre province du Languedoc »

La 1ère pierre du barrage de Saint-Ferréol

1667

Avril : pose de la première pierre du barrage de Saint-Ferréol. L’alimentation en eau régulière était un point essentiel au bon fonctionnement du canal. Après avoir envisagé la construction de plusieurs petits magasins d’eau, Riquet décide, sous l’influence du Chevalier de Clerville (ingénieur militaire et membre de la commission chargée d’évaluer la faisabilité du projet canal du Languedoc), de n’en construire qu’un seul : le bassin de Saint-Ferréol.

Début des tests

1672

Achèvement du système des rigoles et du barrage de Saint-Ferréol. Début des tests de mise en eau du tronçon Toulouse-Naurouze.

La navigation

1674

Début de la navigation sur le tronçon Toulouse-Castelnaudary

Inauguration…

1681

19 Mai 1681 : la navigation est ouverte à tout le canal après avoir été inauguré en grande pompe.

Inspection du Canal par Vauban

1685

Décembre : Vauban est missionné pour inspecter le canal, en mauvais état. Il préconise un certain nombre de modifications qui seront réalisées par Antoine Niquet, entre 1686 et 1694. Ainsi la percée des Cammazes, l’agrandissement du barrage de Saint-Ferréol et la construction d’aqueducs et ponts-canaux vont améliorer durablement le fonctionnement du canal.

Le Canal de Brienne

1776

Inauguration du canal du Brienne reliant la Garonne au canal du Midi à Toulouse.

Inauguration du barrage du Lampy Neuf

1782

Inauguration du barrage du Lampy Neuf, conçu par l’ingénieur François Garipuy. Ce deuxième bassin répond à la demande d’eau accrue par le raccordement du canal du Midi avec les canaux de Jonction et de la Robine.

 Aux sources du canal du Midi
Grand site Occitanie

Avec Sorèze et Revel, Saint-Ferréol constitue l’un des 40 Grands Sites Occitanie. Façonné par ses richesses naturelles et patrimoniales, ses paysages et sa culture, il est classé parmi les sites touristiques majeurs de la région Occitanie.

Le barrage de Saint-Ferréol et le système d’alimentation
du canal du Midi inscrits au Patrimoine mondial de l’Humanité

Depuis 1996, le canal du Midi et son système d’alimentation sont inscrits par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’Humanité. A ce titre, le barrage de Saint-Ferréol, pièce maîtresse du système, fait partie du bien canal reconnu « de valeur universelle exceptionnelle en tant qu’une des réalisations les plus extraordinaires du génie civil de l’ère moderne (…) En outre, il associe à l’innovation technologique un grand souci esthétique sur le plan architectural et sur le plan des paysages créés, approche que l’on retrouve rarement ailleurs. »
Comité du Patrimoine mondial – décembre 1996

Visiter la galerie

Aux sources du canal du Midi

A découvrir également

L’Espace Découverte & le Parc

Qui sommes nous ?

La galerie des Robinets

Évènements

Infos pratiques

Horaires

Tarifs

 

Visiteurs en situation
de handicap

iconces horaires

HORAIRES

billets

TARIFS

personne mobilité réduite

VISITEURS EN SITUATION DE HANDICAP

FAQ